1443-logo_Legion_of_the_Damned

 

"Overdose de Thrash"

“Il faut battre le fer tant qu’il est chaud“, telle semble être la devise de nos amis et Thrasheurs hollandais depuis leur renaissance en 2004 à partir des cendres de leur ancien combo Occult. Pas une année ne passe sans qu’ils ne publient un nouveau disque (live, studio, etc.) comme s’il fallait rattraper le temps perdu. Après un Cult Of The Dead en demi-teinte, Legion Of The Damned devait se ressaisir, et c’est pour notre plus grand plaisir qu’ils reviennent décrasser nos cages à miel avec leur Thrash Metal toujours aussi féroce mais un poil plus varié !

DSCN7169

[ENTRETIEN AVEC MAURICE SWINKELS (chant) – PAR SEIGNEUR FRED & SOPHIECAT – PHOTO : DR]

 IMG_4690gr_medium

En 2009, Massacre Records a sorti une compilation de sept morceaux appelée Full Of Hate, pourquoi un tel  choix ? C’est un peu tôt pour sortir un best of même si vous existez depuis longtemps avec Occult, non ?
Ce n’était pas vraiment un CD best of. C’était un disque que l’on donnait gratuitement à chaque personne qui achetait un ticket pour nos concerts. Nous en avons tiré plus de 20 000 exemplaires. C’était juste un petit cadeau pour les fans, pas vraiment un best of donc. Bien sûr, nous y avons mis un morceau de chacun de nos albums plus une vidéo. Nous les donnons encore actuellement, c’est un bon CD de promo.

Habituellement, Legion Of The Damned sort un album chaque année mais pas en 2010… Vous avez décidé de prendre votre temps cette fois-ci pour Descent Into Chaos ?
En 2010, nous avons sorti un double DVD + CD live mais c’est vrai que nous avons passé plus de temps pour écrire les morceaux de ce nouvel album.

Tu travailles pour la promotion de Nuclear Blast chez toi aux Pays-Bas mais aussi pour Boomer Entertainment, ton studio de vidéo je crois. C’est facile de te concentrer pour le groupe dans tout ça ?
Boomer Entertainment n’est pas mon studio de vidéo, c’est notre maison de disques. En fait, nous n’avons jamais signé chez Massacre Records. On a signé chez Boomer Entertainment qui a ensuite mis nos albums en licence chez Massacre. Toutes les idées viennent donc de nous et de Boomer. Et je travaille pour Nuclear Blast et possède effectivement ma propre entreprise de vidéo. A côté de ça, LODD demande beaucoup d’investissement. Je bosse presque 7 jours sur 7, 24h/24h, surtout à la sortie d’un nouvel album. Mais c’est plaisant bien sûr, sinon j’aurais déjà jeté l’éponge.

Es-tu pleinement satisfait de Cult Of The Dead sorti  fin 2008 avec le recul ?
Oui, il n’y a aucun album de LODD que je ne regrette. J’en suis encore très content, c’est un album brut !

band

J’ai été surpris à l’écoute de votre nouvel album car vous l’avez enregistré au Abyss Studio en Suède. Pourquoi avoir quitté le Stage One Studio en Allemagne comme l’a fait Belphegor ? Le son était parfait pour votre musique !
Il était temps pour nous de changer, c’était presque personnel. J’étais curieux d’essayer autre chose. Nous n’avions jamais fait quelque chose de différent et il était temps de le faire pour Descent Into Chaos. Et cela a bien fonctionné, je pense.

Peter Tägtgren vous a-t’il mieux aidés et conseillés qu’Andy Classen pendant l’enregistrement ?
Chaque producteur a quelque chose d’unique, que ce soit positif ou négatif. C’est vrai pour chaque producteur. Pour l’enregistrement ils sont pareils. L’un passe plus de temps sur ceci ou cela mais en gros c’est pareil. C’est le lieu surtout qui change. Peter a un studio beaucoup plus grand, et surtout pour la batterie. Pendant l’enregistrement, on pouvait noter la différence, et en mieux, notamment pour la batterie qui prend plus de place dans l’espace sonore en fait. Tout a été enregistré au Abyss Studio par Peter et nous.

Descent Into Chaos semble plus varié à l’image des morceaux « Lord Of The Flies », « Desolation Empire » ou « The Hand Of Darkness » mais c’est encore du pur Thrash signé LODD ! Comment le comparerais-tu avec vos précédents albums ?
Il y a plus de groove et c’est peut-être plus lent. Certaines chansons ne sonnent toutefois pas comme du LODD typique, comme sur « Lord Of The Flies », mais c’est bien. Faire quelque chose de différent cette fois, je veux dire dans la biographie LODD, est une bonne chose ! Nous avons aussi mis quelque parties acoustiques ce qui est nouveau pour nous. Maintenant LODD est un groupe que tu ne peux comparer avec un autre. Bien sûr il y a nos influences mais dès que tu entends le premier titre, « Night Of The Sabbath », tu sais que c’est du LODD. C’est bien je trouve, et même si nous avons des morceaux différents, tout de suite tu sais que c’est nous (rires).

Mais tu n’as pas peur que les fans puissent se lasser de vous et de votre musique si vous sortez trop des albums trop régulièrement chaque année ?
C’est possible mais ceci ne me fait pas peur. LODD reste toujours un loisir, nous faisons la musique que nous aimons et c’est la priorité. Si les gens nous trouvent ennuyeux alors ils n’achèteront pas nos albums. LODD fait de la musique que tu peux écouter sans réfléchir. Comment ont-ils fait ce passage ? Comment a-t’il fait ces parties de batterie ? Comment a été fait ce solo ? On s’en moque d’une certaine façon ! Bien sûr, nous n’avions pas prévu de sortir un album chaque année. Malevolent Rapture a été enregistré deux ans avant qu’il ne sorte. Feel The Blade n’a jamais été réenregistré, c’était juste une réédition. Donc entre Sons Of The Jackal et Cult Of The Dead, il s’est écoulé deux ans mais comme il y a eu une réédition entre 2004 et 2005, on pourrait croire que nous travaillons vite.

Peut-être qu’avec LODD, vous voulez accomplir ce que vous n’avez pas réussi à faire avec Occult et rattraper ainsi le temps perdu ?
Nous ne pensons plus à cette période, et nous ne nous disons jamais : « Ok, faisons cela car nous n’avons pas pu le faire avant ». Occult est mort !

Un mot sur le morceau bonus « Legion Of The Damned » réenregistré pour l’occasion avec Peter Tägtgren sur l’édition limitée de Descent Into Chaos ?
Le label nous a demandés de faire une reprise avec Peter dessus. Une fois en studio, nous avions pensé à une reprise de Merciless ou Slayer. Mais nous n’avons pas eu le temps de choisir donc finalement nous avons décidé de réenregistrer « Legion Of The Damned » car c’est notre morceau le plus connu sur le premier album. C’était donc cool de le faire mixer et chanter par Peter. C’est juste un petit extra sympa sur l’édition limitée.

LOTD_2_head2

Que devient Rachel Heyzer, votre chanteuse à l’époque d’Occult ? Es-tu encore en contact avec elle ?
Elle a deux enfants et ne fait plus de musique d’après ce que je sais. Je ne comprends pas pourquoi les gens sont si « intéressés » par elle, elle n’a fait que quelques chants pour Sinister avec un gros effet sur sa voix et quand elle était avec nous dans Occult, elle ne voulait jamais répéter. Elle était paresseuse et trouvait toujours des excuses pour ne pas venir en studio. Je me sens bien mieux de ne pas avoir de ses nouvelles ! (rires)

J’ai interviewé Erik (chant) de Watain l’an dernier au Hellfest et il m’a dit que la tournée avec Celtic Frost et Kreator ne s’était pas très bien passée en 2007 car vous faisiez tout le temps la bringue avec Kreator, c’est vrai ?
Pour être honnête, nous n’avons jamais fait la fête, et pas spécialement avec Kreator. Nous ne sommes jamais allés dans leur bus ni rien de tout ça… (NDLR : les propos diffèrent de Watain, les groupes sont en froid depuis).

Enfin, as-tu écouté le dernier Sodom : In War And Pieces ? Il fut l’un de nos albums du mois à Metal Obs !
Oui, j’étais d’ailleurs en couverture avec Tom Angelripper de Sodom pour un magazine de Heavy Metal allemand et j’ai conduit Tom là où il devait se rendre pour les photos promos. Il m’a alors donné leur nouvel album. Je l’ai écouté dans la voiture, c’était excellent ! Un putain d’album !! Sodom déchire !!!

 

LOTD_DescentIntoChaos_jewel_cover

 

LEGION OF THE DAMNED – Descent Into Chaos

 Massacre Records / Season Of Mist

www.myspace.com/legionofthedamned