MISANTHROPE LOGO 2012


"Retour vers le futur"

Cela faisait un bail que nous n’avions plus de nouvelles de la troupe francilienne de Métal extrême ! La fantastique œuvre sur la vie de Charles Baudelaire parue en 2008 (poète décidément toujours à la mode) hante encore nos mémoires mais à l’approche du vingt-cinquième anniversaire de Misanthrope, nous guettions l’arrivée de nouveaux plaisirs fantasmagoriques à travers les aventures d’Alceste… Voici venu Ænigma Mystica !

 

[ENTRETIEN AVEC S.A.S. de L’ARIGILIERE (chant) ET ANTHONY SCEMAMA (guitares) PAR SEIGNEUR FRED ; PARU EGALEMENT DANS LE MAGAZINE METAL OBS' n° 56 DE JANVIER/FEVRIER 2013 EN VERSION EDITEE ; PHOTO : D.R.] 

 Misanthrope


Presque cinq ans séparent IrremeDIABLE (2008) de ce neuvième album studio Ænigma Mystica ! IrremeDIABLE fut un album ambitieux et passionnant. J’imagine que ce fut un travail énorme de préparation, d’écriture, et de composition, à l’époque, pour ce concept-album original sur Baudelaire ? Et pourquoi un tel silence depuis ??!
S.A.S. de l’Argilière : Merci pour tes mots sur IrremeDIABLE. Oui, ce fut un album passionnant à réaliser. Il a véritablement relancé la carrière de Misanthrope. Comme l'ambition fait souvent tourner les choses au cauchemar, nous avons décidé de faire plier « le temps » sur notre futur... si futur il y avait. Cet espace temporel de cinq années est involontaire. La vie du groupe et notre vie ne nous ont pas laissé d'autre choix que de passer une quantité infinie de jours sur Ænigma Mystica. Il n'y a jamais eu de silence ou d’arrêt, nous avons passé ces dernières années entre les concerts, la composition et le studio. Jean-Jacques Moréac voulait profiter et vivre IrremeDIABLE, moi je voulais survivre à IrremeDIABLE et c'est chose faite aujourd'hui ! Nous sommes bien vivants et de nouveau possédés par une rage créatrice !

IrremeDIABLE traitait de la vie de Charles Baudelaire, auteur du célèbre recueil Les Fleurs du Mal (1857). As-tu récemment écouté le dernier album de Therion portant ce même nom et qui s’inscrit dans une démarche artistique un peu à part pour le groupe suédois ? Baudelaire redeviendrait-il à la mode ?
Oui, j'ai acheté l'album autoproduit spécial « Yéyés » de Therion car je suis ce groupe depuis l'époque de leur seconde démo tape. J'ai rencontré plusieurs fois Christofer Johnsson (NDLR : guitariste, ex-chanteur, principal compositeur et fondateur de Therion) car nous avons correspondu de 1990 à 1992 ! Ce n'est pas de première jeunesse tout cela. Tu vas rire, mais j’ai été bercé par les « années Yéyés », ma mère avait seize ans en 1950 !!! Donc heureusement, ou malheureusement pour moi, je connais bien cette scène, ah ah ah ! (rires). Mis à part le titre de l’album, ce disque n'a rien à voir avec l'univers Baudelairien. C'est juste un clin d'œil du Suédois à la culture de notre beau pays. Car pour lui, comme pour Marilyn Manson et tant d'autres, Charles est le plus grand artiste français. Baudelaire est immortel, l'élite intellectuelle et créative vit avec lui depuis 1857 ! C'est une étoile intemporelle et supérieure qui n’a jamais quitté nos cœurs. Seul le grand public stupide et abêti l'a oublié. Il est le visionnaire absolu de l'Art moderne.

A propos du nouvel album maintenant, c’est vrai que l’enregistrement d'Ænigma Mystica s’est étalé sur près de trois ans ??! Ce fut une nouvelle fois au Studio Davout à Paris avec Fernando Pereira Lopes…
Les compositions ont coulé avec fluidité d'une source de talent inépuisable. Par contre pour les arrangements, le chant, le mixage, le mastering, la réalisation du bonus DVD et pour la pochette nous avons passé beaucoup, presque trop de temps même. Il s'est écoulé vingt-et-un mois entre la première prise et le mastering définitif de l'album. Pour le résultat final, tout est parfait à l’excès car de nos jours on ne peut plus se contenter de faire un simple album, surtout après une œuvre comme IrremeDIABLE. On a voulu avoir du recul sur chaque élément, faire preuve de minutie et trouver une inspiration inédite. Avec Fernando Pereira Lopes, déjà responsable des derniers Argile et Misanthrope, nous avons travaillé dans la plénitude du dépassement de soi sans même penser un jour à une fin. J'ai aimé composer et enregistrer Ænigma Mystica... et à l'inverse j'ai été abîmé par ces sept mixages et ces trois masterings tel Sisyphe poussant inlassablement son rocher. C'est un album qui suggère différents sentiments passant de l'ombre à la lumière, de la torture à l'émotion pure.

Le rendu sonore et le travail sur les parties de guitares sont différents sur Ænigma Mystica par rapport à IrremeDIABLE et pourtant les conditions d’enregistrement s’avèrent identiques. Les guitares sonnent plus modernes et sont davantage mises en avant ce qui n’était pas forcément le cas sur IrremeDIABLE du fait de ton chant et de la narration autour du concept de Baudelaire. C’était le but recherché ?
Anthony :
Oui. Sur IrremeDIABLE, nous voulions un son plus aéré qu'auparavant. Sur scène, le chant est beaucoup plus en avant que sur les anciens albums, et nous voulions vraiment que le son d'IrremeDIABLE soit proche du « vrai son de Misanthrope », c'est-à-dire du son que nous avons en live. Depuis, le son de guitare a évolué vers un son plus puissant et plus présent. Nous utilisons aujourd'hui deux pré-amplis différents pour chacune des guitares rythmiques : l'un qui a un son tranchant et précis, proche du son d'IrremeDIABLE, et l'autre qui a un son très gras ce qui lui donne cet aspect plus moderne et plus épais. Sur Ænigma Mystica, les conditions d'enregistrement étaient effectivement identiques, mais c'est le nouveau son de Misanthrope qui reflète ce qu'est le groupe aujourd'hui.

Peux-tu nous expliquer le titre grec ou latin Ænigma Mystica de ce neuvième opus ? Y’at-il une nouvelle fois un concept ? Cela évoque un nouveau voyage du personnage Alceste de Molière, j’ai cru comprendre…
S.A.S. de l’Argilière : Il faut écouter l'album en entier pour comprendre les significations d'Ænigma Mystica. Nous avons dessoudé les douze titres pour rendre l'énigme plus juteuse. C'est à vous de résoudre ce magma en fusion issu de mon esprit arborescent ! Alceste est devant son Sphinx millénaire, va-t-il, ne serait-ce qu'un instant, percevoir l'étincelle divine du contact direct avec Dieu ? Tous nos albums parlent des dérives du descendant d'Alceste, le Misanthrope embourbé dans cette vie humaine qui n'a aucun sens, ni pour vous ni pour lui. Il est comme la France, ruiné, bafoué, trahi, déraciné et sans avenir.

La basse de Jean-Jacques Moréac occupe une place de premier ordre, sur plusieurs morceaux tels que « La Bonté Du Roi Pour Son peuple », « Les Ombres De Dante », ou « L’Arborescence Du Lys ». C’est un des éléments clés, la marque de fabrique en quelque sorte dans le son de Misanthrope ?
C'est une certitude, la basse de Monsieur Moréac fait partie intégrante du son de Misanthrope. Il a vraiment remis au goût du jour le son, le jeu et la technique de la basse dans le Métal Français. C'est un artiste inimitable, en quelques secondes on reconnaît son attaque, ses phrasés et son groove ! Dans Misanthrope on aime la basse donc elle n'est pas en retrait ; mais la batterie de Gaël Féret n’a jamais aussi bien sonné et tout défoncé, ainsi que les sublimes guitares d'Anthony Scemama. Sur Ænigma Mystica, il n'y a pas que du chant et des blasts... Il y a surtout une incontestable musicalité avec un cœur Métal authentique.

MISANTHROPE2011C

Qui sont ces « Charmantes Castratrices » dans la neuvième chanson ? L’antithèse de nos « Chiennes de garde actuelles » mais à l’époque de Molière ? (rires)
C'est un texte que j'ai écrit pour les fans qui vénèrent des morceaux comme « L'érotique Courtoise », « Libertines Humiliations », « La Dandy », « Plaisir Saphique » ou « Le Haras d'Amazones ». Ce sont des paroles inspirées et fantasmées par toutes les femmes qui nous entourent, il y a du vécu et beaucoup de caricatures grotesques comme dans le Théâtre et l'Art primitif des rues du Moyen Âge avec des mots d'aujourd'hui. C'est un titre instinctif et redoutablement efficace sur scène, j'adore les femmes plus que tout.

A l’heure des SMS, des mails et autres Twits sur internet, Misanthrope s’évertue-t’il toujours à écrire et développer des paroles recherchées dans la langue de Molière ? Cela a toujours été une des caractéristiques de Misanthrope ! Par conséquent, cela va être difficile de conquérir un nouveau  et jeune public Métal, non ?
Tu as lu les paroles du livret, tu as la réponse. Bien évidemment les textes de Misanthrope sont un des fondements du groupe. Nos mots représentent une grande partie de l'aspect extérieur du groupe. Ils ont construit notre légende au même titre que notre musique. Je ne suis pas focalisé sur la conquête, j’aime être sous-estimé, c’est mon côté maso ah ah ah ! (rires) Les fans de Misanthrope sont plus intelligents que tu ne le crois, ils sont l’élite de la scène tricolore ! Le public a toujours voulu nous comprendre, ils nous suivront car nous ne les décevrons jamais. Mais je peux m'essayer au style SMS pour convaincre les bolos : «  Ok ziv ziv brother, Zantropmy, c'est trop omb, double Lol Xd c swag ta vu truc de ouf malade » ! (rires)

Sur l’artwork d’Ænigma Mystica figure un électro-cardiogramme actif puis plat, me rappelant Life Is Killing Me de Type O Negative… Serait-ce le dernier album/le dernier acte discographique de Misanthrope ??
Tu délires Seigneur Fred ! J'ai commencé la musique en 1986, je ne vais pas m'arrêter aujourd'hui ! J'ai toujours voulu être un musicien, il n'y a pas de prix pour cela, je suis d'une magnifique abnégation quand on veut me démotiver de Misanthrope. Mais il y a deux symboliques pour cet électrocardiogramme actif puis plat : c'est la mort du cœur sacrifié puis dévoré des enfants de Lycaon sur la chanson « Omophagie Communiante » ou ce qui me semble plus probable ... et qui est vraisemblablement une partie des réponses à notre énigme mystique. Le plat de cet électrocardiogramme est l'accès d'Alceste au contact divin et sa transformation d'être humain lambda en surhomme mythique et immortel. On peut interpréter cela comme un instantané de son passage entre le réel et la toute-puissance illimitée. C'est la charnière qui nous aide à comprendre ses années d’errance entre 1666 Théâtre Bizarre et 2666 Futile Future.

Quels sont les projets pour cette année 2013 et pour 2014 où le groupe fêtera ses vingt-ans ans de carrière ?! Concerts, concerts, et concerts ! Nous désirons reprendre la route pour vous retrouver et convertir les âmes perdues car il n'y a pas que Children of Bodom, Metallica, Slipknot, Gojira, Dimmu Borgir, Amon Amarth et Rammstein qui assurent ! Il faut compter sur Misanthrope, on ne vous décevra jamais. En attendant la sortie de l'album nous tournons un nouveau vidéo-clip et on prépare notre nouveau show Live pour la tournée 2013 ! Et oui, bientôt vingt-cinq années de carrière, je n'ai rien vu passer !

Enfin, peut-on espérer un nouvel et troisième album d’Argile, ton projet Dark/Doom Metal ? Oui, en 2020 pour mes cinquante ans ! C'est promis. Aeternitas.
 

MISANTHROPE Aenigma Mystica cover 

                                                        









MISANTHROPE –
Ænigma Mystica
Holy Records / Warner
Site : www.misanthrope-metal.com